LOI n° 2009-135 du 9 février 2009 de programmation des finances publiques pour les années 2009 à 2012 (1)

JORF n°0035 du 11 février 2009

ChronoLégi
ou du
Version en vigueur du 12 février 2009 au 30 décembre 2010
Naviguer dans le sommaire

Article 6 (abrogé)

Version en vigueur du 12 février 2009 au 30 décembre 2010

Abrogé par LOI n°2010-1645 du 28 décembre 2010 - art. 16


En 2009, 2010 et 2011, les crédits alloués aux missions du budget général de l'Etat respectent, selon les modalités précisées dans le rapport annexé à la présente loi, les montants suivants, exprimés en milliards d'euros :


MISSIONS

AUTORISATIONS
d'engagement

CRÉDITS
de paiement

DONT CONTRIBUTION
au compte d'affectation
spéciale pensions

2009

2010

2011

2009

2010

2011

2009

2010

2011

Action extérieure de l'Etat

2,49

2,58

2,50

2,51

2,55

2,52

0,12

0,13

0,13

Administration générale et territoriale de l'Etat

2,60

2,62

2,56

2,59

2,62

2,55

0,47

0,51

0,54

Agriculture, pêche, alimentation, forêt et affaires rurales

3,22

2,93

2,92

3,48

3,16

3,03

0,23

0,25

0,27

Aide publique au développement

3,37

2,85

4,43

3,15

3,24

3,24

0,02

0,03

0,03

Anciens combattants, mémoire et liens avec la nation

3,49

3,44

3,34

3,47

3,45

3,34

0,06

0,06

0,06

Conseil et contrôle de l'Etat

0,55

0,57

0,59

0,55

0,57

0,59

0,10

0,12

0,13

Culture

2,84

2,72

2,72

2,78

2,80

2,81

0,16

0,17

0,18

Défense

47,74

36,97

37,62

37,34

38,03

38,58

6,98

7,12

7,24

Direction de l'action du Gouvernement

0,49

0,52

0,53

0,54

0,51

0,51

0,02

0,03

0,03

Ecologie, développement et aménagement durables

10,10

10,23

9,22

9,92

10,17

9,17

0,87

0,90

0,94

Economie

1,95

1,93

1,94

1,94

1,92

1,93

0,21

0,23

0,25

Enseignement scolaire

59,93

61,55

62,81

59,91

61,53

62,78

15,08

16,49

17,71

Gestion des finances publiques et des ressources humaines

11,58

11,38

11,39

11,32

11,52

11,51

2,25

2,42

2,55

Immigration, asile et intégration

0,51

0,51

0,51

0,51

0,51

0,51

0,01

0,01

0,01

Justice

8,30

7,12

7,09

6,63

6,92

7,02

1,13

1,25

1,37

Médias

1,02

1,01

0,99

1,01

1,00

0,99

0,00

0,00

0,00

Outre-mer

1,96

2,00

1,98

1,87

1,93

1,91

0,03

0,03

0,03

Politique des territoires (*)

0,38

0,35

0,30

0,37

0,38

0,36

0,00

0,00

0,00

Recherche et enseignement supérieur

24,51

25,43

26,10

24,10

24,95

25,70

2,12

2,38

2,61

Régimes sociaux et de retraite

5,21

5,45

5,75

5,21

5,45

5,75

0,02

0,00

0,00

Relations avec les collectivités territoriales

2,57

2,48

2,54

2,49

2,42

2,47

0,00

0,00

0,00

Santé

1,13

1,15

1,17

1,15

1,17

1,19

0,00

0,00

0,00

Sécurité

16,12

16,68

17,19

16,19

16,60

16,92

4,83

5,16

5,47

Sécurité civile

0,45

0,41

0,45

0,42

0,42

0,43

0,04

0,04

0,04

Solidarité, insertion et égalité des chances

11,16

11,57

12,12

11,14

11,58

12,13

0,21

0,23

0,25

Sport, jeunesse et vie associative

0,82

0,75

0,73

0,79

0,77

0,75

0,11

0,12

0,12

Travail et emploi

12,07

10,74

10,60

12,16

10,74

10,51

0,15

0,16

0,18

Ville et logement

7,63

7,30

7,28

7,66

7,53

7,37

0,05

0,05

0,06

Engagements financiers de l'Etat

44,64

46,75

49,19

44,64

46,75

49,19

0,00

0,00

0,00

Provisions

0,21

0,75

1,24

0,21

0,75

1,24

0,00

0,00

0,00

Plan de relance de l'économie

10,94

0,00

0,00

10,28

1,56

0,00

0,00

0,00

0,00

Reprise de la mesure « avances » du plan de relance

0,00

0,00

0,00

0,00

― 0,50

― 0,50

0,00

0,00

0,00

Pour mémoire : Pouvoirs publics

1,02

1,03

1,05

1,02

1,03

1,05

0,00

0,00

0,00

(*) Le montant de la contribution au CAS pensions de la mission Politique des territoires n'est pas égal à zéro mais est inférieur à 10 M€.
Les plafonds par mission pour 2010 et 2011 tiennent compte des abattements de crédits liés à la mise en œuvre du plan de relance, correspondant aux cas où le plan de relance prévoit en 2009 ou 2010 l'anticipation de dépenses prévues dans le cadre du budget pluriannuel. Toutefois, dans le cas de la mesure « Avances » (action 2 du programme « Soutien exceptionnel à l'activité économique et à l'emploi »), la répartition des moindres dépenses reste à déterminer.

Retourner en haut de la page