Arrêté du 6 août 2004 relatif au titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie

NOR : SOCF0411631A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2004/8/6/SOCF0411631A/jo/texte
JORF n°190 du 17 août 2004
Texte n° 18
ChronoLégi
ou du

Version initiale


Le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative transport, commerce et services du 16 octobre 2003, Arrête :


  • Le titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie est créé.
    Il est délivré dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.
    Il est classé au niveau IV de la nomenclature des niveaux de formation, telle que définie à l'article 2 du décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 susvisé et dans le domaine d'activité 334 t (code NSF).
    Il sera réexaminé par la commission professionnelle consultative compétente dans un délai de cinq ans.


  • Le référentiel d'emploi, d'activités, compétences et le référentiel de certification du titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie sont disponibles dans tout centre AFPA ou centre agréé.


  • Le titre professionnel de réceptionniste en hôtellerie est composé de trois unités constitutives dont la liste suit :
    1. Assurer les opérations de la réception des clients d'un hôtel en français, en anglais et, le cas échéant, dans une seconde langue étrangère (espagnol ou allemand ou italien) ;
    2. Effectuer les opérations de contrôle des données de l'activité de l'hôtel ;
    3. Commercialiser les produits et services de l'hôtel à la réception en français, en anglais et, le cas échéant, dans une seconde langue étrangère (espagnol ou allemand ou italien).
    Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.


  • L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


  • La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.


  • A N N E X E


    INFORMATION REQUISE POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
    Intitulé :
    Titre professionnel : réceptionniste en hôtellerie.
    Niveau : IV.
    Code NSF : 334 t.


    Résumé du référentiel d'emploi


    Le (la) réceptionniste en hôtellerie accueille la clientèle française et internationale d'un établissement hôtelier et vend les prestations hôtelières de l'établissement (nuitées, restauration, organisation de séminaires et tout autre service ou produit).
    Il (elle) informe les clients sur l'environnement touristique de l'établissement, apporte tout renseignement d'ordre pratique (horaires de trains, plans de la ville, adresses d'organismes officiels...) et procède aux réservations diverses (location de voitures, places de théâtre...).
    Il (elle) assure les tâches administratives relatives au séjour du client et enregistre ces informations dans le système de suivi d'activité de l'établissement.
    Il (elle) peut assurer la commercialisation des services de l'hôtel (restaurant, bar, banquet, etc.) auprès d'une clientèle potentielle.
    Par la qualité de son accueil et des services rendus, il (elle) contribue à la fidélisation de la clientèle dans un objectif de rentabilisation de l'établissement.
    La pratique de l'anglais est nécessaire, tant à l'oral qu'à l'écrit ; celle d'une seconde langue étrangère à l'oral est également fréquente.
    Le (la) réceptionniste travaille seul(e) ou en équipe, selon la capacité et la catégorie de l'établissement. Il (elle) se tient dans la zone d'accueil de l'hôtel, où la station debout est quasi permanente. L'emploi requiert une grande vigilance pour faire face à la simultanéité des demandes des clients, notamment lors des pics d'activité de l'établissement.
    Les horaires de travail s'effectuent par roulement et supposent le travail du soir et de nuit, en fin de semaine et les jours fériés. Cet emploi peut également s'exercer en contrat saisonnier.


    Capacités attestées et descriptif
    des composantes de la certification


    1. Assurer les opérations de la réception des clients d'un hôtel en français, en anglais et, le cas échéant, dans une seconde langue étrangère (espagnol ou allemand ou italien)
    Recevoir le client à la réception d'un hôtel.
    Répondre aux demandes de réservation en veillant à optimiser le taux d'occupation et le chiffre d'affaires d'un établissement hôtelier.
    Assurer les opérations relatives aux arrivées et aux départs des clients d'un établissement hôtelier.
    Assister le client d'un hôtel dans l'organisation de ses déplacements et de ses loisirs.
    Assurer la transmission de l'information avec les autres services, des messages et des courriers des clients ou des partenaires de l'établissement hôtelier.
    Effectuer les opérations de caisse (facturation, règlements et autres opérations) d'un établissement hôtelier.


    2. Effectuer les opérations de contrôle
    des données de l'activité de l'hôtel


    Contrôler, valider et clôturer les données relatives à l'activité de la journée, à la réception.
    Renseigner un tableau de bord d'un établissement hôtelier.
    3. Commercialiser les produits et services de l'hôtel à la réception en français, en anglais et, le cas échéant, dans une seconde langue étrangère (espagnol ou allemand ou italien)
    Mener des actions destinées à développer une cible de clientèle d'un établissement hôtelier.
    Vendre des produits de l'hôtel et du service de la restauration.


    Secteur d'activité ou types d'emploi
    accessibles par le détenteur du titre


    L'emploi s'exerce dans tout type d'établissement hôtelier, de toutes catégories, de type traditionnel ou appartenant à une chaîne, ou dans les résidences de tourisme. On le rencontre plus fréquemment dans des établissements classés de 2 à 4 étoiles luxe.
    Code ROME :
    13122 - Réceptionniste en établissement hôtelier.
    Réglementation de l'activité :
    Néant.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère chargé de l'emploi.
    Bases légales et réglementaires :
    Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;
    Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;
    Arrêté du 25 novembre 2002.


Fait à Paris, le 6 août 2004.


Pour le ministre et par délégation :
Par empêchement de la déléguée générale
à l'emploi et à la formation professionnelle :
Le directeur, délégué adjoint,
S. Clement

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 148,1 Ko
Retourner en haut de la page