Dossiers législatifs

Ordonnance n° 2015-839 du 9 juillet 2015 relative à la sécurisation des rentes versées dans le cadre des régimes de retraite mentionnés à l'article L. 137-11 du code de la sécurité sociale

Dernière modification: 10 July 2015

  • Communiqué de presse du Conseil des ministres du 8 juillet 2015La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes a présenté une ordonnance relative à la sécurisation des rentes versées dans le cadre des régimes de retraite mentionnés à l’article L. 137-11 du code de la sécurité sociale. Cette ordonnance transpose la directive européenne 2008/94/CE : elle sécurise les droits des salariés à une retraite d’entreprise mise en place par l’employeur, en cas de faillite de l’entreprise. Certaines entreprises françaises ont établi des mécanismes de retraite financés par l’employeur, dans lesquels le bénéfice de la pension est lié à la présence du salarié dans l’entreprise lors de son départ à la retraite. Ces droits viennent s’ajouter à la retraite obligatoire (de base et complémentaire). Bien qu’il s’agisse le plus souvent de régimes anciens et fermés, ils peuvent encore concerner un nombre important de salariés dans certaines grandes entreprises françaises. Le projet d’ordonnance prévoit que les entreprises concernées devront à l’avenir garantir les rentes futures qu’elles se sont engagées à verser à leurs salariés, à hauteur d’au moins 50 % des droits, et dans la limite de 57 000 € par salarié et par an. Cette garantie des droits futurs des salariés ne doit cependant pas compromettre la compétitivité des entreprises concernées. Pour cette raison, la sécurisation repose sur une mise en œuvre progressive. En outre, l’ordonnance autorise les entreprises à recourir à plusieurs leviers permettant d’atteindre cet objectif. Il s’agit d’un texte équilibré, qui protège les droits des salariés sans compromettre les capacités d’investissement des entreprises concernées.

Dossiers législatifs

Retourner en haut de la page