Convention collective nationale de la coiffure et des professions connexes du 10 juillet 2006. Etendue par arrêté du 3 avril 2007 JORF 17 avril 2007. - Textes Attachés - ANNEXE : Avenant n° 21 du 21 septembre 2010 relatif à la création du brevet de maîtrise coiffeur, niveau III

Etendu par arrêté du 19 décembre 2011 JORF 22 décembre 2011

IDCC

  • 2596

Signataires

  • Organisations d'employeurs :
    FNCF ; CNEC.
  • Organisations syndicales des salariés :
    FS CFDT ; FNECS CFE-CGC ; FO ; CSFV CFTC.

Numéro du BO

  • 2010-45
 
    • Article

      En vigueur étendu

      Afin de se préparer à l'évolution incontournable du métier à venir, il devient nécessaire de proposer aux salariés de la coiffure une formation en gestion d'entreprise et en management.

      En effet, le départ en retraite de nombreux chefs d'entreprise a mis en exergue le besoin en compétences nouvelles et indispensables notamment en gestion d'entreprise et management.

  • Article 1er

    En vigueur étendu

    Création du brevet de maîtrise coiffeur, niveau III

    Le brevet de maîtrise coiffeur (BMC) est un titre consulaire de niveau III enregistré au RNCP. Il vise l'accès des professionnels expérimentés à des fonctions de direction d'entreprise artisanale.

  • Article 1.1

    En vigueur étendu

    Entreprises et publics concernés

    Les entreprises concernées sont celles relevant du champ d'application de la convention collective nationale de la coiffure et des professions connexes.

    Le BMC niveau III s'adresse aux professionnels de la coiffure, salariés ou dirigeants, obligatoirement titulaire du brevet professionnel (BP) et souhaitant se perfectionner notamment en gestion et management d'entreprise.

  • Article 1.2

    En vigueur étendu

    Formation et contenu

    La formation au BMC niveau III est constituée de 7 modules. Elle se déroule, en principe, sur 2 années.

    Module A : fonction entrepreneuriale (49 heures).
    Module B : fonction commerciale (56 heures).
    Module C : fonction gestion financière et économique de l'entreprise artisanale (84 heures).
    Module D : gestion des ressources humaines (42 heures).
    Module E : formation et accompagnement du jeune (56 heures).
    Module F : fonction communiquer à l'international, anglais (42 heures).
    Module professionnel : fonction production (120 heures).

  • Article 1.3

    En vigueur étendu

    Accès à la formation et obtention du BMC, niveau III

    Il existe 3 possibilités d'accès au BMC niveau III :

    – par la voie de la formation continue ;
    – par la voie de la formation initiale ;
    – par la voie de la VAE dans les mêmes conditions de droit commun à toute personne justifiant d'au moins 3 années d'expérience professionnelle et selon le dispositif de VAE mis en place par l'assemblée permanente des chambres de métiers (APCM) et son réseau de chambre de métiers.

    Le BMC niveau III est délivré par l'autorité certificatrice, c'est-à-dire l'APCMA selon les modalités fixées par le règlement du brevet de maîtrise.

  • Article 1.4

    En vigueur étendu

    Classification et rémunération des titulaires du brevet de maîtrise coiffeur de niveau III

    Les personnes titulaires du titre professionnel BMC niveau III bénéficieront d'un statut différent selon qu'elles exercent ou non les fonctions de direction.

    1. Le titulaire du BMC niveau III n'occupe pas les fonctions de direction au sein de l'entreprise ou l'établissement :

    (En euros.)

    CoefficientDéfinition emploiRémunération
    200Titulaire titre professionnel BMC1 670

    Le titulaire du titre professionnel BMC niveau III mais n'occupant pas les fonctions de direction dans l'entreprise ou l'établissement bénéficiera d'un statut d'agent de maîtrise.
    2. Le titulaire du BMC niveau III occupe les fonctions de direction au sein de l'entreprise ou de l'établissement :

    (En euros.)

    CoefficientDéfinition emploiRémunération
    300Titulaire du titre professionnel BMC niveau III occupant les fonctions de « manager » dans un établissement de 0 à 9 salariés1 780
    370Titulaire du titre professionnel BMC niveau III occupant les fonctions de « manager » dans un établissement de 10 à 19 salariés2 100
    500Titulaire du titre professionnel BMC niveau III occupant les fonctions de « manager » dans un établissement de 20 salariés et plus2 665

    Le titulaire du titre professionnel BMC niveau III occupant de manière effective les fonctions de direction dans l'entreprise ou l'établissement bénéficiera d'un statut d'agent de maîtrise dans les établissements de moins de 20 salariés et d'un statut de cadre dans les établissements de plus de 20 salariés.

  • Article 3

    En vigueur étendu

    Durée

    Le présent avenant est conclu pour une durée indéterminée. Il entrera en vigueur à la date de signature, en application des dispositions légales en vigueur.

  • Article 4

    En vigueur étendu

    Révision et dénonciation

    Il pourra être dénoncé dans les conditions prévues par le code du travail, en respectant un préavis de 3 mois.

    Il pourra également être révisé à tout moment à la demande de l'une ou de plusieurs des parties signataires. La demande de révision, accompagnée d'un projet motivé sur les points à réviser, sera notifiée à l'ensemble des parties signataires afin qu'une négociation puisse s'engager sans tarder.

  • Article 5

    En vigueur étendu

    Dépôt

    Le présent accord sera fait en un nombre suffisant d'exemplaires pour être remis à chacune des parties contractantes et déposé auprès de la direction générale du travail et du secrétariat-greffe du conseil de prud'hommes de Paris, dans les conditions prévues par le code du travail, en vue de son extension.

  • Article 6 (1)

    En vigueur étendu

    Adhésion

    Toute organisation syndicale représentative non signataire du présent accord pourra y adhérer par simple déclaration auprès de l'organisme compétent.

    Elle devra également aviser, par lettre recommandée, toutes les parties signataires.

    Fait à Paris, le 21 septembre 2010.

    (1) Article étendu sous réserve de l'application des dispositions de l'article D. 2231-8 du code du travail.
    (Arrêté du 19 décembre 2011, art. 1er)

Retourner en haut de la page