Avenant n° 23 du 16 avril 2012 relatif aux classifications et aux rémunérations

Article 4.3

En vigueur étendu

Garanties individuelles pour les salariés déjà en place dans l'entreprise et tableau de passage de l'ancienne à la nouvelle classification

Afin de permettre aux salariés en place dans l'entreprise au moment de l'extension du présent accord de se positionner dans le niveau et l'échelon auquel ils peuvent prétendre, les partenaires sociaux ont mis en place un tableau de conversion de l'ancienne classification à la nouvelle classification.

Coef.Classification
actuelle
ÉquivalenceNouvelle
Classification
NiveauÉchelon
100-110Assistant, coiffeur débutantI1Coiffeur(se) débutant(e)
120CoiffeurI2Coiffeur(se)
130Coiffeur confirméI3Coiffeur(se) confirmé(e)
140-150Coiffeur qualifiéII1Coiffeur(se) qualifié(e), technicien(ne)
160Coiffeur qualifiéII2Coiffeur(se) hautement qualifié(e), technicien(ne) qualifié(e)
200Titulaire CQP ou BM sans fonctionII3Coiffeur(se) très hautement qualifié(e), assistant manager, technicien(ne) hautement qualifié(e)
300Responsable d'établissement de 0 à 9 salariés ou titulaire CQP ou BM III avec fonctionsIII1Manager débutant(e)
370Responsable d'établissement de 10 à 19 salariés ou titulaire CQP ou BM III avec fonctionsIII2Manager confirmé(e)
500Responsable d'établissement de plus de 20 salariés ou titulaire CQP ou BM III avec fonctionsIII3Manager hautement confirmé(e)
510Animateur de réseau de 2 à 5 établissementsIII2Animateur(trice) de réseau débutant(e)
520Animateur de réseau de 6 à 10 établissementsIII3Animateur(trice) de réseau confirmé(e)
530Animateur de réseau de plus de 10 établissementsIII3Animateur(trice) de réseau confirmé(e)

Les salariés seront informés individuellement par un document séparé et annexé au bulletin de salaire sur lequel figurera le niveau, l'échelon qui leur auront été affectés selon la nouvelle grille de classifications.

Il est précisé que la situation d'un salarié selon le nouveau système de classifications ne peut en aucun cas entraîner une diminution de la rémunération mensuelle brute antérieurement perçue par le salarié.

Conformément à l'article 4.1 du présent accord toutes difficultés d'application pourront être transmises à la commission paritaire nationale d'interprétation prévue à l'article 2.2 de la convention collective nationale de la coiffure et des professions connexes.

Retourner en haut de la page