Convention collective nationale de la coiffure et des professions connexes du 10 juillet 2006. Etendue par arrêté du 3 avril 2007 JORF 17 avril 2007.

Version en vigueur du 18 avril 2007 au 08 novembre 2012

Article 1.1.3 (non en vigueur)

Abrogé

Modifié par Avenant n° 13 du 20 novembre 2008 - art. 1er


CLASSIFICATION
Coefficient
DÉFINITION
de l'emploi
(activités effectuées)
QUALIFICATION
requise
Assistant
100
Exerce sous le contrôle d'un coiffeur les actes techniques de la coiffure, participe aux stratégies de fidélisation de la clientèle et à la promotion des produits et services.
Accueille, utilise les méthodes de suivi technique de la clientèle.
Prépare l'outillage, peut en contrôler et en assurer la désinfection.
Salarié non diplômé.
Assistant ou
coiffeur débutant
110
Salarié titulaire du CAP
ou
salarié justifiant de 4 à 7 années d'exercice dans la profession.
Coiffeur
120
Peut exercer en toute autonomie l'une ou l'autre des tâches suivantes :
Maîtrise les techniques de l'accueil, du suivi, d'encaissement et de prise de congé.
Participe à l'évaluation des attentes du client.
Assure la présentation et maîtrise la stratégie de vente des produits et des services.
Renseigne et exploite les fichiers clients.
Intègre et met en oeuvre les techniques de coiffure les plus usuelles (auxquelles sont assimilées les tâches de coloriste, permanentiste).
Assure la gestion des produits et des matériels.
Salarié non diplômé justifiant de 8 années d'exercice dans la profession
ou
salarié titulaire du CAP suivi de 2 années d'exercice dans la profession
ou
salarié titulaire d'une mention complémentaire (post 1998).
Coiffeur confirmé
130
Salarié titulaire du CAP suivi de 8 années d'exercice dans la profession
ou
salarié titulaire d'une mention complémentaire (post 1998) suivi de 3 années d'expérience dans la profession.
Coiffeur qualifié
140
Salarié titulaire du BP ou du BM
Coiffeur qualifié
150
Salarié titulaire du BP ou du BM, suivi de 5 années d'exercice dans la profession.
Coiffeur qualifié
160
Salarié titulaire du BP ou du BM, suivi de 10 années d'exercice dans la profession

Ne sont pas prises en compte dans les années d'exercice de la profession les périodes de suspension du contrat de travail de plus de 1 mois consécutif intervenant dans les cas suivants :
― congé sabbatique visé aux articles L. 122-32-17 et suivants du code du travail ;
congé parental d'éducation visé à l'article L. 122-28-1 du code du travail (1).

(1) Termes exclus de l'extension comme étant contraires aux dispositions du premier alinéa de l'article L. 122-28-6 du code du travail (arrêté du 3 avril 2007, art. 1er).


Retourner en haut de la page