Code de commerce
ChronoLégi
ou du
Version en vigueur au 06 décembre 2021
  • L'action en dommages et intérêts fondée sur l'article L. 481-1 se prescrit à l'expiration d'un délai de cinq ans. Ce délai commence à courir du jour où le demandeur a connu ou aurait dû connaître de façon cumulative :

    1° Les actes ou faits imputés à l'une des personnes physiques ou morales mentionnées à l'article L. 481-1 et le fait qu'ils constituent une pratique anticoncurrentielle ;

    2° Le fait que cette pratique lui cause un dommage ;

    3° L'identité de l'un des auteurs de cette pratique.

    Toutefois, la prescription ne court pas tant que la pratique anticoncurrentielle n'a pas cessé.

    Elle ne court pas à l'égard des victimes du bénéficiaire d'une exonération totale de sanction pécuniaire en application d'une procédure de clémence tant qu'elles n'ont pas été en mesure d'agir à l'encontre des auteurs de la pratique anticoncurrentielle autres que ce bénéficiaire.

Retourner en haut de la page